Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Paracha-2

Ki Tavo – כי תבוא

 

Moché transmet au peuple d’Israël le commandement des « Bikkourim » : « Lorsque tu arriveras dans la pays que D.ieu te donne comme héritage éternel, il faudra apporter au Temple les fruits ayant bourgeonné en premier et y exprimer sa gratitude envers D.ieu pour tout ce qu’Il a donné ». Les fruits concernés sont ceux par lesquels la Torah a fait la louange de la Terre d’Israël. La Paracha se poursuit avec les « dîmes », qui doivent être données aux Lévites et aux pauvres. Elle décrit aussi les bénédictions et les malédictions qui devront être proclamées, lors de l’entrée en Israël, face aux monts « Guérizim » et « Eval » comme mentionné dans la Paracha de « Rééh ». Moché rappelle le lien qui unit D.ieu au peuple juif : D.ieu a élu le peuple juif, et le peuple juif a choisi D.ieu. La dernière partie de la Paracha est désignée par les commentateurs comme celle des « To’hakhot », c’est-à-dire des réprimandes adressées par Moché au peuple juif. Ainsi, après avoir décrit les bénédictions qui sont promises à ceux qui accompliront la volonté de D.ieu, il donne une liste longue et difficile d’événements négatifs qui sanctionneront le peuple s’il abandonne les commandements de D.ieu. Moché termine, en insistant sur les quarante années qui se sont écoulées depuis la sortie d’Egypte, et qui ont permis au peuple d’atteindre un niveau de maturité spirituelle : « un cœur pour être conscient, des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre ».

Top